NOVEMBRE BLEU

Après la fin d’Octobre Rose depuis un peu plus d’une semaine, il est temps de laisser place à Novembre Bleu, campagne annuelle dédiée, elle, au cancer de la prostate.

Le cancer de la prostate : principales caractéristiques , Ce cancer touche les hommes âgés de plus de 65 ans dans les 2/3 des cas. Cancer le plus fréquent chez les hommes, il présente une évolution souvent lente. La plupart des symptômes urinaires chez l’homme (difficultés à uriner, levers nocturnes, envies pressantes) est plutôt liée à une pathologie bénigne extrêmement fréquente : l’hypertrophie bénigne de prostate.

La présence de sang dans l’urine ou le sperme peut être un signe d’alerte. En présence de symptômes urinaires, il est donc important de consulter votre médecin. Le dépistage n’est pas systématique. Il dépendra des antécédents, notamment familiaux, et de la présence ou non de signes urinaires. Il repose sur 2 marqueurs : Le toucher rectal : pratiqué par votre médecin généraliste ou urologue, il permet d’analyser la taille et les contours de la prostate, afin de détecter des anomalies.  Le prélèvement sanguin : le dosage du PSA est fréquemment réalisé et très utile pour détecter parfois des cancers à un stade tout débutant. Une anomalie de ces marqueurs pourra conduire à la réalisation d’examens d’imagerie, tels que l’échographie prostatique, voire l’IRM prostatique souvent après avis d’un urologue.  Ces examens pourront permettre de guider l’indication d’une biopsie prostatique.  Un scanner abdomino-pelvien sera parfois nécessaire pour évaluer l’extension d’un cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *