14 novembre 2019

INTERVIEW

M. Joe KILPATRICK, de la conférence de la Géorgie du Nord : « L’église méthodiste doit se prononcer sur sa fidélité à l’éthique Chrétienne »

Plus de la vingtaine de délégués, pasteurs et laïcs, de l’église méthodiste unie Côte d’Ivoire a fait la revue des travaux de la conférence générale de février 2019 aux Etats-Unis puis dégagée des approches pour la conférence générale de 2020. Une forme de préparation à la Conférence générale, qui s’est tenue le mardi 20 Août 2019 au temple JUBILE de Cocody. M. Joe KILPATRICK, de la conférence de la Géorgie du Nord était l’invité de la conférence de CI. Il était en l’EMUCI du 17 au 21 Août.

 

Bonjour M. Joe KILPATRICK, présentez-vous aux Méthodistes de Côte d’Ivoire

 Je suis Joe KILPATRICK, laïc de la Conférence annuelle de NorthGeorgy, je suis là pour travailler avec les délégués de Côte d’Ivoire pour qu’ils aient les meilleures informations sur ce qu’il adviendra à la conférence générale de 2020. Et, cela fait la 8ième fois que je suis élu par les méthodistes de la Georgie du Nord pour les représenter à la Conférence. Si l’on ajoute la session spéciale de 2019, cela fait 9 fois que je suis allé à la Conférence Générale. La 1ere fois que j’ai été élu c’était en 1988.

D’entrée de jeu, selon vous, quelles sont les raisons qui ont milité en votre faveur pour être élu jusqu’à 8 fois comme délégué ?

 (Rire) ceux qui ont voté ne savaient pas ce qu’ils faisaient. J’ai travaillé avec des laïcs dans ce sens, nous les avons toujours tenus informés des décisions prises et je pense qu’ils sont contents de notre manière de travailler, de notre approche.

Pour revenir à l’objet de votre visite ici, en Côte d’Ivoire ; quel type de formation avez-vous dispensés ?

J’ai confirmé ce qu’ils savent déjà, c’est que l’Eglise Méthodiste Unie est à la croisée des chemins dans son histoire. Les Africains ont toujours eu une voix très importante dans l’Eglise Méthodiste Unie. Et je les ai encouragés à maintenir la puissance de cette voix dans l’objectif que l’Eglise méthodiste unie continuer de respecter les Saintes Ecritures ; avoir une vision élevée de Jésus-Christ et le besoin d’exprimer notre amour pour l’église et les autres ainsi que l’obéissance à Dieu le Père comme Jésus a été obéissant jusqu’à mourir sur la croix. Nous aussi nous devons être obéissants.

À quoi les délégués devront-ils s’attendre pour 2020 ?

Le problème majeur c’est que l’église doit se prononcer sur sa fidélité à l’éthique chrétienne telle que véhiculée par la Bible. Nous avons des exemples dans le nouveau testament qui dit à l’Eglise ce qu’elle doit faire et ne pas faire et notre relation avec les autres. Et parmi ces interdictions, il y’en a relative à notre comportement vis-à-vis de la sexualité. Le problème que l’Afrique a rencontré quand les comportements non-Bibliques qui étaient à l’origine du VIH se sont accrus, beaucoup d’Africains, sont morts, beaucoup d’enfants sont nés malades et par la suite décédés dans la 1ere année de leur vie. Si nous avions été obéissants à la Parole de Dieu, il y’aurait eu plus de vie en Afrique et nous aurions occupé une meilleure position pour être bénis par Dieu à cause de notre obéissance.

Que retenez-vous de votre passage en CI ?

C’est la seconde fois que je viens en CI, je constate que les ivoiriens sont bien informés de la vie de l’église et s’impliquent beaucoup dans les activités spirituelles. Il y’a 13 régions épiscopales en Afrique. La CI a la 3ième plus grande région épiscopale en Afrique, vous avez plus de membres que toutesles régions épiscopales aux Etats-Unis, donc vous avez la 3ième plus grande région dans le monde.

Propos recueillis par Olivia ADIKO BEUGRE
Traduction Anglais-Français
Aumônier et Pasteur Isaac BROUNE