EMU : Comment les délégués à la Conférence générale sont-ils choisis?

La Conférence générale est l’organe législatif suprême de l’Église méthodiste unie. Tous les quatre ans, les délégués se réunissent du monde entier pour prendre des décisions au nom de la dénomination. La prochaine Conférence a lieu au mois de Mai de cette année, aux Etats-Unis à Minneapolis.

D’où viennent les délégués?

Chaque conférence annuelle en Afrique, en Asie, en Europe et aux États-Unis élit un nombre égal de membres du clergé et de laïcs parmi les 600 à 1 000 délégués à la Conférence générale. D’autres délégués votants viennent d’Églises autonomes avec lesquelles l’Église Méthodiste Unie entretient une relation de concordat. Par exemple, l’Église méthodiste de Grande-Bretagne envoie quatre délégués votants à chaque Conférence générale. La Conférence générale 2020 comptera 862 délégués , deux de moins qu’en 2016.

Une formule, basée sur la composition des laïcs et des membres du clergé, détermine le nombre de délégués de chaque conférence. Chaque conférence est garantie au moins deux – un membre du clergé et un laïc.

Environ 44% des délégués de 2020 viennent de l’extérieur des États-Unis. Trente-deux pour cent des délégués viennent d’Afrique, 6% des Philippines et 4,5% d’Europe. Cinquante-six pour cent des délégués viennent des États-Unis.

En 2020, les délégations les plus importantes viennent du Nord Katanga (Congo) (50) et de Côte d’Ivoire (32). Les plus grandes délégations aux États-Unis viennent de Virginie et de Géorgie du Nord (22 chacune). La plupart des conférences en Europe et aux Philippines ont deux délégués, tout comme 12 conférences aux États-Unis. 

Tous les délégués sont classés par ordre alphabétique et par conférence dans Advance Daily Christian Advocate .

Quelles sont les exigences pour être délégué? Comment les délégués sont-ils sélectionnés?

Pour être délégué à la Conférence générale, un laïc doit être membre professant de l’Église Méthodiste Unie pendant deux ans et actif dans l’Église Méthodiste Unie pendant au moins quatre ans. Souvent, les élus en tant que délégués laïcs sont actifs dans leur église locale ainsi que dans les comités et événements de la conférence annuelle. Au moment où la Conférence générale se réunit, un délégué laïc doit être membre de la conférence annuelle qui l’a élu (¶ 36, Livre de discipline 2016).

Tous les membres du clergé ordonné en pleine connexion sont éligibles à l’élection de délégués à la Conférence générale. Dans chaque conférence annuelle, les membres du clergé élisent des délégués du clergé et les membres laïcs élisent des délégués laïcs.

La plupart des conférences élisent également des délégués suppléants qui participent à la Conférence générale selon les besoins pour garantir que chaque conférence annuelle est pleinement représentée tout au long de la session.

Quelle est la responsabilité d’un délégué?

Être délégué à la Conférence générale est un honneur et un privilège. C’est aussi un travail exigeant!

Les délégués donnent généreusement de leur temps, se portant volontaires pour passer deux semaines à la Conférence générale et de nombreuses heures à se préparer. Ils rencontrent régulièrement leur délégation pour la prière et la conversation et passent du temps à lire toute la législation pour bien comprendre les enjeux et les impacts potentiels des propositions sur lesquelles ils voteront. Lors d’une conférence générale type, les délégués peuvent s’attendre à traiter jusqu’à 1 200 articles législatifs individuels.

Les délégués envisagent des révisions de la loi et des politiques de l’église, des changements à la structure et à l’organisation de l’église, des changements ou des ajouts aux rituels officiels de l’église et aux déclarations confessionnelles. Les délégués ont également établi les priorités missionnaires et le budget à l’échelle de l’église pour les quatre prochaines années.

Chaque délégué est affecté à un comité législatif, qui traite de sujets spécifiques et des sections connexes du livre de discipline.

Les délégués passent la première semaine de la Conférence générale à examiner la législation dans leurs commissions assignées. Au cours de la deuxième semaine, l’ensemble des délégués débattent et votent sur tous les points approuvés par les commissions. 

Les délégués ne sont pas des représentants. Autrement dit, ils ne sont pas envoyés pour «représenter» les points de vue de leur conférence, de leur église locale ou d’une circonscription particulière. La conférence annuelle délègue l’ autorité à chaque personne élue pour voter sa conscience, sous l’impulsion du Saint-Esprit, sur les questions dont elle est saisie, en cherchant ce qui est le mieux pour la vie et le témoignage de l’église de Jésus-Christ et de toute la dénomination mondiale.


Ce contenu a été produit par Ask The UMC, un ministère de United Methodist Communications.

Source : UMNews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *